Lexitech et la gestion du contenu...

La raison d’être de Lexitech est d’aider ses clients à partager leur contenu dans le monde entier. Ce contenu peut se présenter dans les formes et les variantes les plus diverses et peut avoir été rédigé dans n’importe quelle langue parlée sur notre planète. Au cours de l’année écoulée par exemple, nous avons traduit des documents vers 44 langues différentes.

Grâce à nos services de traduction, nous offrons une première solution à nos clients... mais le casse-tête ne s’arrête pas là. Le contenu existe dans plusieurs langues (ça, c’est sous contrôle), sous plusieurs formes (Internet, version papier, mobile...), dans diverses versions (B2C, B2B, à l’intention des monteurs, pour les formateurs...), pour divers pays, à propos de différents modèles, etc. Une partie du travail est fournie par le département marketing, une autre par les rédacteurs techniques, et une autre encore par les collaborateurs chargés des relations publiques. Enfin, toute la documentation doit être produite dans des délais stricts : cycles de rapports, lancements de produits, séminaires, salons, législation. Les échéances pleuvent, ce qui rend la tâche particulièrement ardue pour les personnes avec lesquelles nous travaillons au quotidien.

Nous avons eu l’opportunité d’analyser cette situation aux côtés de nos clients (parfois dans le feu de l’action, parfois en prenant un peu plus de recul à l’issue d’une période chargée) et nous nous sommes mis en quête d’un outil nous permettant de faire face à une telle complexité. C’est ainsi que Lexitech est devenue Silver Partner de Schema ST4, une solution particulièrement efficace pour la gestion de documents complexes. Schema ST4 n’est certes pas une baguette magique, mais c’est un instrument puissant qui a prouvé toute sa qualité et son utilité en tant qu’outil utilisé par quelque 300 entreprises industrielles.

Chez Lexitech, nous avons décidé de consacrer des ressources au marketing, à la vente et au service après-vente de Schema ST4, et nous nous réjouissons d’ores et déjà à l’idée d’aborder cette thématique intéressante avec vous.

A mon retour de Bled

La semaine dernière, j’ai assisté à la cinquième édition de la conférence TTT (Translation, Technology, Terminology) à Bled, en Slovénie. Voici quelques impressions que j’aimerais partager à l’issue de cet événement :
1. J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs jeunes entrepreneurs qui rejoignent notre secteur avec ambition et enthousiasme. Ils sont la preuve vivante de la vitalité et de l’esprit novateur qui règnent au sein de notre secteur et ils méritent admiration et respect. Je souhaite bonne chance à Alan, Sarah, Zsofia, Ivan et tant d’autres !
2. Ma contribution traitait du volet stratégique. Les commentaires les plus notables que j’aie reçus portaient sur l’investissement des 'private equity'. De nombreux professionnels sont troublés, sinon inquiets, de voir un tel intérêt naître pour notre secteur. Pourtant, d’un point de vue stratégique et financier, ces investissements sont à fait justifiés. À l’heure actuelle, force est de constater que tout le monde n’est pas encore convaincu des avantages de cette approche…
3. Iolar, l’entreprise organisatrice de la conférence, a pris soin de réserver du temps à l’aspect humain. Des séances axées sur la communication, le bien-être et l’optimisation de la productivité ont permis de souligner un élément que nous risquons d’oublier maintenant que des vagues de nouveautés technologiques déferlent sur notre secteur. Après tout, notre réussite repose sur le professionnalisme, l’expérience et le bien-être de milliers de professionnels qui travaillent souvent seuls dans un environnement où les échéances strictes sont omniprésentes.

Cordialement,

Geert